Environ un tiers des femmes connait une chute de cheveux à un moment de sa propre vie ; ce pourcentage augmente chez les femmes ménopausées : deux tiers d’entre elles souffrent d’amincissement des cheveux ou de calvitie. La perte de cheveux a souvent plus d’impact sur les femmes que sur les hommes, car cela leur est socialement moins acceptable. L’alopécie peut gravement affecter le bien-être émotionnel et la qualité de vie d’une femme.

À la Clinique du Dr Özlem Biçer, nous savons comment la perte de cheveux peut être préjudiciable à la confiance d’une femme. Cependant, avant de commencer le voyage pour regagner cette confiance, l’une des choses les plus importantes que chacune doit déterminer est le type de perte de cheveux. Une fois le type de perte de cheveux établi, avec votre médecin vous penserez à un traitement et, dans certains cas, à une greffe capillaire. Afin de ne pas perturber le bien-être émotionnel de la patiente, la greffe de cheveux réalisée par le Dr Özlem Biçer ne requiert pas de rasage complet de la tête, ce qui signifie que personne autour de vous comprendra que vous avez eu une chirurgie de restauration capillaire.

En général, la perte de cheveux chez les femmes peut être classée en trois types: l’alopécie androgénétique, l’effluvium télogène et la perte de cheveux qui ne suit pas de schéma. L’alopécie androgénétique est la cause la plus fréquente de perte de cheveux chez les femmes et le modèle de perte de cheveux dans ce cas est moins prévisible chez les femmes que chez les hommes. L’effluvium télogène, c’est-à-dire une perte soudaine des cheveux, peut résulter de nombreuses causes, y compris l’utilisation de médicaments, les régimes alimentaires et le stress. Ensuite, il y a tous les autres types de perte de cheveux plus rares, qui tombent dans la catégorie « perte de cheveux qui n’a pas de modèle ».

Causes de la perte de cheveux chez les femmes

1. ALOPÉCIE ANDROGÉNÉTIQUE 

Le principal type de perte de cheveux chez les deux sexes est l’alopécie androgénétique. Chez les hommes, la perte de cheveux commence généralement au-dessus des tempes, puis attaque la ligne frontale des cheveux, créant finalement la forme caractéristique à « M »; par la suite, les cheveux au sommet de la tête deviennent plus fins, progressant souvent vers la calvitie. Chez les femmes, l’alopécie androgénétique commence par un amincissement progressif de la raie centrale, suivie d’une chute croissante de cheveux qui rayonne du haut de la tête. La ligne frontale des cheveux d’une femme rarement se retire et rarement les femmes deviennent chauves.

Comme son nom l’indique, l’alopécie androgénétique entraine l’action des hormones appelées androgènes, qui sont essentiels pour le développement sexuel masculin et qui ont d’autres fonctions importantes chez les deux sexes, y compris la régulation de la croissance des cheveux. Cette condition peut être héréditaire et implique plusieurs gènes. Mais contrairement à l’alopécie androgénétique chez l’homme, chez les femmes le rôle précis des androgènes est plus difficile à déterminer.

2. GROSSESSE

Être enceinte est l’un des plus grands stress qu’une femme peut vivre dans son corps. Pendant cette période, les niveaux d’hormones sont complètement différents, provoquant de nombreux changements dans le corps et les cheveux ne sont pas à l’abri de ces effets.

Pendant la grossesse, il y a une augmentation du niveau de l’hormone œstrogène. L’œstrogène entraîne le maintien des cheveux dans la phase de croissance. Pendant que vous êtes enceinte, vous devriez vous attendre à avoir une chevelure pleine et sensuelle.

Cependant, une fois accouché, les choses peuvent changer. Lorsque vos hormones reviennent à leur niveau normal, cela peut causer un énorme choc à votre corps et vos cheveux peuvent commencer à tomber.

Cela signifie que les œstrogènes, qui avaient empêché les cheveux de tomber, ont disparu, de sorte que les cheveux commencent à diminuer. Cela peut être pénible car jusqu’à 60% des cheveux peuvent entrer dans la phase de repos à la fois, provoquant la chute soudaine de nombreux cheveux.

Cependant, les cheveux vont recommencer à pousser. La perte de cheveux causée par la grossesse est essentiellement une forme spécialisée d’effluvium télogène.

3. Le syndrome des ovaıres polykystiques

Le syndrome des ovaires polykystiques – ou SOPK – est un trouble hormonal qui affecte particulièrement les niveaux endocriniens et provoque des déséquilibres hormonaux. Beaucoup de femmes qui souffrent de SOPK ont des niveaux d’androgènes – testostérone et dihydrotestostérone (DHT) – plus élevé que la moyenne. C’est cette plus grande quantité de DHT qui provoque la perte de cheveux chez les femmes souffrant du syndrome des ovaires polykystiques.

Si dans le corps les androgènes sont en grandes quantités, et en particulier la dihydrotestostérone – ceux-là s’attachent aux follicules pileux et commencent à affecter les cheveux, entraînant éventuellement la perte de cheveux. La dihydrotestostérone obstrue alors le follicule pileux, provoquant son incapacité à créer de nouveaux cheveux. Il s’agit donc essentiellement d’une autre forme d’alopécie androgénétique.

4. MENOPAUSE

La ménopause a une myriade d’effets sur le corps et les cheveux, tous causés par une diminution des niveaux d’œstrogènes. Avec les bouffées de chaleur, les sautes d’humeur et une augmentation soudaine des poils du visage, on peut s’attendre à ce que les cheveux deviennent plus minces, que la racine des cheveux s’élargisse et que la perte de cheveux augmente.

Parce que l’œstrogène maintient la croissance des cheveux, les niveaux réduits de ceux-ci provoquent un raccourcissement du cycle de croissance des cheveux, puis les cheveux tombent avant d’atteindre la longueur qu’ils étaient capables d’atteindre avant la ménopause.

5. ANÉMIE

L’anémie est une condition clinique caractérisée par une concentration réduite d’hémoglobine dans le sang et est causée par un manque de fer. Le fer est un nutriment incroyablement important pour vos cheveux.

L’anémie est généralement causée soit par un manque d’apport alimentaire riche en fer, soit par une mauvaise absorption du fer par les cellules.

Si vous avez remarqué que vos cheveux ont commencé à s’amincir, il peut être utile d’en parler à votre médecin et vérifier si vous êtes anémique. Les niveaux de fer peuvent être corrigés grâce à des compléments alimentaires en fer et à des modifications du régime alimentaire.

Le fer est important pour les cheveux car il contient la ferritine, un fer stocké qui aide à produire les protéines des cellules ciliées. Les niveaux corrects de ferritine maximisent également la phase anagène (croissance) des cheveux, tout en encourageant les cheveux à atteindre une longueur correcte.

6. Autres causes de la perte de cheveux chez les femmes

Pour en savoir plus sur le type de perte de cheveux que vous pourriez avoir et les solutions à votre disposition pour remédier à tout cela, écrivez-nous pour obtenir des conseils et une évaluation détaillée par le Dr Özlem Biçer.

LA GREFFE DE CHEVEUX POUR FEMMES CHEZ LA CLINIQUE DU DR ÖZLEM BİÇER

Décider d’avoir une greffe de cheveux est une décision importante à prendre : il y a de nombreux aspects à considérer, comme le choix de la technique de greffe ou la décision du moment le plus propice à cette opération. Nous sommes à votre disposition pour répondre à toutes vos questions et vous aider dans cette direction.

À la Clinique du Dr Özlem Biçer, nous sommes experts dans les techniques de greffe de cheveux FUE et FUT.

La principale différence entre une opération pratiquée sur une femme et une intervention chez un homme est que, pour une intervention chirurgicale sur une femme, avec la technique FUE et la technique FUT, la tête de la patiente n’est jamais complètement rasée, mais seulement une bandelette de 2-4 cm entre les oreilles. Cette zone ne sera pas visible car elle sera recouverte des cheveux existants.

Chaque opération et chaque patient sont différents, mais le meilleur moment pour subir une greffe est similaire pour la plupart des gens. À cet égard, nous avons toutes les informations dont vous avez besoin, demandez-nous tout ce que vous voulez par mail france@ozlembicer.com ou par message Whatsapp au 0090 534 592 80 08.

Si vous souhaitez plus d’informations sur la perte de cheveux, n’hésitez pas à nous contacter et à réserver une consultation gratuite sans engagement.

En quoi consiste l’échelle de Ludwig ?

Chute des cheveux chez les femmes

Les médecins utilisent l’échelle de Ludwig pour décrire la calvitie féminine. Le type I est un amincissement minimal qui peut être camouflé avec une coiffure couvrante. Le type II se caractérise par un volume réduit et un élargissement considérable de la raie centrale. Le type III décrit un amincissement généralisé, qui entraine un aspect “transparent” sur la partie supérieure du cuir chevelu.

Conseils pour vous aider à identifier les premiers signes de perte de cheveux

  1. Depuis plus de deux mois, vous avez perdu plus de cheveux que d’habitude, peut-être pendant le lavage ou le brossage vous les trouvez sur votre oreiller ou vos vêtements. Il est normal de perdre jusqu’à 100 cheveux par jour, donc si vous ne les lavez pas tous les jours, la quantité de cheveux que vous verrez sera plus évidente;
  2. Votre queue de cheval est plus mince;
  3. Le cuir chevelu devient plus visible, ou les cheveux ont moins de volume que celui auquel vous étiez habituée;
  4. Les cheveux ne poussent pas autant que par le passé;
  5. Les extrémités sont plus minces que d’habitude, mais elles ne cassent pas. Beaucoup de nouveaux cheveux peuvent également se développer à partir du cuir chevelu à différentes longueurs;
  6. Vos cheveux deviennent progressivement plus fins dans la région frontale, dans le vertex ou sur les tempes;
  7. Vous remarquez une croissance excessive des cheveux sur d’autres parties du corps, comme sur le visage, la poitrine ou les bras.

Contactez-nous immédiatement pour une consultation gratuite de la part du Dr Özlem Biçer. Tout ce que vous avez à faire est de remplir le formulaire suivant et de cliquer sur « Envoyer »!

Quand est-ce que vous avez commencez à perdre vos cheveux?
Pourquoi vous perdez vos cheveux?
Souffrez-vous d’une maladie infectieuse systématique?
Avez-vous précédemment subi une opération chirurgicale?
Fumez-vous?
OuiNon
Consommez-vous d’alcool?
OuiNon
Prenez-vous des médicaments?
OuiNon
Etes-vous allergique à des médicaments ou à l’anesthésie?
OuiNon
Quelqu’un dans votre famille souffre de perte des cheveux?
OuiNon
Envoyez-nous les photos de votre tête frontalement, des côtés, du derrière et du haut: